Forum Girondins Analyse
Bonjour et bienvenue sur le forum de l'émission Girondins Analyse.
La seule émission de 2h 100% Girondins de Bordeaux.

Retrouvez l'émission Girondins Analyse sur RIG à Bordeaux en 90.7 et sur rigfm.fr le lundi et vendredi de 21h à 23h!

Ce forum est de nouveau fonctionnel !

Oceanics cité dans un article de Pierre Menes ( pas énorme mais deja bien)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Oceanics cité dans un article de Pierre Menes ( pas énorme mais deja bien)

Message par cyril analyse le Dim 21 Fév - 13:32

Bordeaux : Grand Millésime d'exception ?

On se régale en goûtant au Bordeaux version « Marine et Blanc », par les temps qui courent...

Titres accumulés, performances de haute volée en Ligue des Champions, sous la conduite du meilleur coach présumé de France, candidat presque naturel à la succession de Raymond Domenech, à savoir Laurent Blanc.

La présence de Yohann Gourcuff auquel on prête une destinée de mythe à la Zidane ou Platini, ne gâche rien.

Les Girondins resteront l’équipe qui met fin à la magnifique hégémonie lyonnaise durant sept années. Et voilà que les champions de France en titre se mettent à jouer les gros bras en Ligue des champions, virtuellement dans un Top 8 « intermédiaire » européen grâce à leur première place en poules 2009/2010, devant le Bayern et la Juve, excusez du peu !

Demain, les girondins peuvent "déposer" leur prédécesseur à 8 points en cas de succès à Gerland, ou même les laisser à cinq points de retard, se rapprochant du titre de champion d’automne, et en route vers un doublé…Le temps où le titre était promis rapidement à Lyon est désormais révolu.

Et que constate t’on pour enrober tout cela lorsque on s’intéresse au jeu des Girondins : une densité physique irréprochable ou presque, une homogénéité collective très nette, et un jeu porté vers l’avant, vers le but, le tout assis sur une défense bien structurée et un losange offensif de qualité. Si j’osais j’irais trouver du FC Barcelone dans cette équipe !

Cette qualité de jeu reste une fois de plus, et c’est heureux, la preuve que le football et la victoire appartiennent « à la fin du jour » à ceux qui jouent et créent : l’Espagne dans l’Europe des Nations, voire le Brésil au niveau mondial, et le Barça de l’Europe des Clubs.

Quelles explications peut on donner à la réussite des Marine et Blanc ?
LE POIDS DE L’HISTOIRE

Le passé des Girondins est marqué par un homme : leur ancien président Claude Bez qui aura révolutionné ce Club.

Ce dirigeant certes controversé a laissé son empreinte. J’ai envie de "passer" rapidement sur ses erreurs de gestion, car et pour lesquelles il a chèrement payé. Et c’était un système…Certains diront qu’il n’a été qu’un fusible couvrant d’autres pratiques...Et d’autres hommes plus puissants (si je me fie à certaines révélations lors de son procès). Mais ce n’est pas le sujet.

Ce personnage assez atypique nous laisse une magnifique décennie "80’s", un superbe centre d’entraînement au Haillan, le plus beau en France et de l’avis de beaucoup, un des meilleurs en Europe.

Claude Bez était un homme qui nourrissait ambition pour son club, il avait une haute vue de ses Girondins et à mon avis, avec Bernard Tapie a apporté au football français des clubs d’un point de vue purement sportif. Il avait aussi, beaucoup le disent, le sens de la parole…Il aimait ses joueurs.

Anecdote intéressante : Le départ de Alain Giresse vers l'OM de Bernard Tapie fut pour Bez un vrai drame personnel, relevant de la haute trahison du fils envers son père, engendrant une quasi opération commando contre Gigi lors de la venue du néo Marseillais au Parc Lescure en mars 1987 (devenu Stade Jacques Chaban Delmas). Gernot Rohr était le dévoué destructeur ce jour là et terminera avec un carton rouge à l'issue de ses nombreuses aggressions...à la 22ème minute seulement !! Et Claude Bez fit supprimer le nom de Alain Giresse sur le journal "Marine et Blanc" diffusé aux spectateurs ce jour là, remplaçant la photo de Giresse par un point d'interrogation...C'était Claude Bez...

Il laisse à la génération actuelle les leçons des erreurs à ne pas commettre concernant les dirigeants (et ce qui devait être fait l'a été et inversement) et le culte de l’ambition sportive pour les joueurs ou staff, ce qui permet d’attirer les meilleurs joueurs dans la mesure des moyens offerts au Club, avec les meilleures conditions d’intendance pour cela. Tout ceci devant un public bordelais gâté et quoi qu'on en dise derrière son équipe bien au dela de la seule ville de Bordeaux. On vient chaque semaine des quatre coins d'Aquitaine pour voir les Marine et Blanc.

La majeure partie des plus grands joueurs français sont passés par Bordeaux. Zidane, Dugarry, Lizarazu. Mais on n’oublie pas à Bordeaux les Papin, Cantona, Stéphane Paille, Alain Giresse, Jean Tigana, Marius Trésor, José Touré, Didier Deschamps, Alain Roche, Thierry Tusseau, des noms qui ponctuellement ou durablement ont marqué le football français. Et il y en a d'autres...

Bordeaux c’est aussi historiquement des choix d’opportunité français ou étrangers intelligents, les plus récents étant ceux de Pauleta, ou Gourcuff qui a une contribution majeure au succès actuel. Mais on peut citer Gernot Rohr, Dieter Muller, Bernard Lacombe, Sylvain Wiltord, etc.

L’échec Chalana, dont les plus anciens se rappellent n’est qu’une exception.

Il en résulte un palmarès intéressant : 6 titres de champion dont cinq sur les 25 dernières années, trois coupes de France et trois Coupe de la Ligue. Et une finale européenne et deux demi finales (C1 et C2). Sans parler des distinctions diverses type Trophée des Champions ou autres.

Le choix de Laurent Blanc de lancer son projet de carrière à Bordeaux ne vient peut être pas de nulle part non plus, lui qui a su faire les bons choix ès qualité de joueur. Il s’est à mon avis aussi posé la question de la capacité de ce club à nourrir son projet de carrière…Il y est allé.

Les Girondins ne sont après tout que l’ancien Club de Coach Aimé qui donna bien du plaisir à la famille bordelaise sous la présidence de Claude Bez.
UNE GOUVERNANCE INTELLIGENTE

La gestion des Girondins aujourd’hui, c’est une armada bien organisée laissant chacun à son rôle : le mécène M6 et son président Mr De Tavernost, le Président Jean Louis Triaud, amateur, mais clairvoyant, qui préside et représente, et le Management sportif est laissé à Laurent Blanc. Cette organisation claire et limpide laisse à chacun sa pleine expression, et permet d’aboutir à une équipe stable, compétitive et saine financièrement.

Mais passé le devant de la scène, c’est aussi une organisation en terme de formation très bien rodée qui régulièrement sort quelques petits joyaux, citons par exemple Christophe Dugarry, Marc Planus, Marouane Chamakh, Alain Roche, Jean François Domergue, ou Bixente Lizarazu. Entre autres…Assurément un des Meilleurs Centres de Formation en France de l’avis de tous.

A mon humble avis, beaucoup de Clubs comme par exemple Nantes ou Saint Etienne (et je vous renvoie à l'article de Lesage dufootball du 12/12/2009 sur les Verts "Silence on coule"), qui jadis ont connu la gloire et aujourd’hui se morfondent, devraient peut être se pencher vers ce mode de gestion qui est peut être plus immatériel que la façon de jouer d’une équipe, mais explique un quotidien stable dont a besoin la collectivité qu’est un club de football.

Pour se faire plaisir tout de même, deux matches "référence" de l’histoire européenne des Girondins, un en 1985 et l’autre en 1996. Ces soirs là, Bordeaux était en feu ! Souvenirs…

Bordeaux Juventus (demi finale retour de la Coupe d’Europe des Clubs Champions, 24 avril 1985)

UN ENVIRONNEMENT SAIN ET PORTEUR

Bordeaux est une belle région qui attire les foules…et les joueurs. Ils sont d’ailleurs nombreux, totalement étrangers à cette région à y avoir posé leurs valises définitivement au sein du Club ou ailleurs. Marius Trésor l’ancien marseillais arrive en 1980, Patrick Battiston est arrivé de Saint Etienne en 1983, Dominique Dropsy l’ancien gardien international de Strasbourg vient renforcer l’effectif en 1984…Ils ne repartiront plus jamais !

Ils y reviennent souvent car il y ont des attaches ou des intérêts : Jean Tigana, Christophe Dugarry, Jeazn Pierre Papin par exemple.

Bordeaux n’est pas un point de passage, c’est un point d’attache...et d'attachement.

Le public, baromètre de la ferveur est un critère de choix. Ni trop bouillant façon Marseille ni trop absent façon Monaco. Le public bordelais est un public de réguliers, de connaisseurs, exigeant et qui pousse aussi à maintenir l’exigence d’une équipe compétitive. mais aussi un public très bien organisé en terme de supporters. Citons les ultra Mrines, les Irréductibles pour le Virage Sud, foyer bouillant du Stade Jacques Chaban Delmas. Mais aussi les Oceanics...Et d'autres Clubs de suppoters partout en France. Aux aaaaaarmes ! Nous sommes les Bordelais !!
UN COLLECTIF ET DES INDIVIDUALITES A L’OPTIMUM

La force des Girondins version 2009/2010 c’est d’abord son coach, Laurent Blanc qui a su donner une vraie philosophie de jeu à cette équipe déclinée en deux versions offrant la possiblité de s’adapter. L’une plus offensive basée sur le contrôle en milieu défensif et l’autre davantage portée vers l’avant. Et toujours ce souci de l’animation offensive (« prendre le ballon » pour ne pas subir) et de la puissance physique qui met à contribution les joueurs les plus offensifs qui font un boulot énorme en la matière. Il en résulte efficacité et plaisir des yeux.

A mettre au crédit de Laurent Blanc également sa capacité à tirer le meilleur de chacun de ses joueurs. Il suffit de voir par exemple la différence d’expression de Y. Gourcuff entre les Bleus et les bordelais ou encore les immenses progrès réalisés par Marouane Chamakh qui marque plus et est utilisé dans sa spécificité. Blanc a compris qu’il était inutile de faire de Chamakh un vrai attaquant pure race car il n’en est pas un. Mais il a un rôle phénoménal dans son registre unique d'attaquant relayeur et Blanc l’a compris. Et Marouane n'en est que plus efficace devant le but.

Le grand atout des Girondins c’est aussi cette homogénéité collective entretenue depuis plusieurs saisons. Peu de départs, et des arrivées au "compte gouttes", mais bien choisies.

Bordeaux avait besoin d’un substitut pour les temps faibles de Gourcuff, Plasil est arrivé.

Cédric Carrasso est arrivé pour pallier au déclin légitime de Ullrich Ramé en fin de carrière (encore un qui est arrivé pour ne plus partir :!), et Mickaël Ciani a remplacé avec brio Souleymane Diawarra parti sur la Canebière.

Ce savant dosage de flux entrants et sortants ne trouble pas un collectif qui s’est construit et vit bien ensemble.

Enfin les Girondins c’est aussi comme souvent un vrai leader technique en tête de pont, Yohann Gourcuff qui apporte à chacune de ses présences à son équipe, et permet de bonifier ses partenaires, le meilleur exemple étant Marouane Chamakh, le plus français des marocains.

Pour le plaisir des yeux « souvenez vous »…exceptionnel !!

La force de Lyon pendant plusieurs années a été à mon avis l’entretien d’un collectif stable animé par un stratège décisif (Juninho). Bordeaux finalement ne fonctionne pas autrement...
ET POUR LA SUITE ?

Alors ce Bordeaux, est ce un succès ponctuel, un "Millésime" de grande gamme, ou le début d’un règne sans partage ?

A mon avis, la répons est entre ces deux voies... Bordeaux va vivre le revers de la médaille qu'est son succès, et pourrait être attaqué "sévèrement" sur le marché européen, à l’appui d’une campagne européenne poussée qui va mettre en évidence les talents plus encore, et à la faveur aussi de la suppression de l’avantage lié au DIC (je vous renvoie à l’article de Antoine dans « Foot is Money ») qui est selon moi une catastrophe absolue pour la compétitivité des Clubs français.

On sait déjà que Laurent Blanc, Yohann Gourcuff, Marouane Chamakh, voire Fernando sont des partants probables. Mais qu’en sera t’il des Wendel, Trémoulinas, Ciani ou Carrasso (entre autres...) qui commencent à bien briller eux aussi et pourraient être tentés par une aventure étrangère ?

Je suis ainsi pessimiste sur la capacité des Girondins à occuper le devant de la scène européenne durablement.

Mais la gestion des Marine et Blanc ci dessus évoquée, ses capacités financières renforcées (c’est le revers du "revers de la médaille" !), sa formation (on entendra reparler de Ludovic Sané, Paul Lasne et d’autres…), l'engouement populaire, et politique pour ce club, sa vraie volonté de compétitivité, mais aussi…un projet de beau stade à Bordeaux du côté du Lac devraient permettre aux Girondins de pallier aux départs et attirer ou développer les talents français, et ainsi occuper durablement au moins le top 3 de Ligue 1, avec d’autres valeurs sûres comme Lyon ou Marseille.

Pour digérer ce qui précède et selon l’expression consacrée comme toujours "just for fun" les 10 plus beaux buts du champion de France en titre sur la dernière saison.
avatar
cyril analyse
Admin

Messages : 699
Date d'inscription : 19/12/2009
Age : 36
Localisation : bordeaux bacalan

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oceanics cité dans un article de Pierre Menes ( pas énorme mais deja bien)

Message par Marc Animateur le Dim 21 Fév - 13:48

Il date de quand l'article? Il est superbe Smile

_________________

Dieu a dit : Marc ne contredis personne. Ce sont les autres qui ne veulent pas absorber la vérité du football. Marc obtient la vérité, Marc c'est l'essence même du football mondial. Marc c'est un visionnaire. Marc c'est le Copernic du football. Dans 200 ans, on comprendra Marc. Bon alors en attendant c'est vrai qu'il nous gonfle un peu et ça va pas passer vite 200 ans. Mais attendez, soyez patient. Ca va passer. Ca va être long, mais ca va passer.
avatar
Marc Animateur
Admin

Messages : 1710
Date d'inscription : 18/12/2009
Age : 28
Localisation : Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://girondins-analyse.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oceanics cité dans un article de Pierre Menes ( pas énorme mais deja bien)

Message par Marc Animateur le Dim 21 Fév - 13:50

Enfin tu aurait du plus le mettre dans le Topic des Girondins xD

_________________

Dieu a dit : Marc ne contredis personne. Ce sont les autres qui ne veulent pas absorber la vérité du football. Marc obtient la vérité, Marc c'est l'essence même du football mondial. Marc c'est un visionnaire. Marc c'est le Copernic du football. Dans 200 ans, on comprendra Marc. Bon alors en attendant c'est vrai qu'il nous gonfle un peu et ça va pas passer vite 200 ans. Mais attendez, soyez patient. Ca va passer. Ca va être long, mais ca va passer.
avatar
Marc Animateur
Admin

Messages : 1710
Date d'inscription : 18/12/2009
Age : 28
Localisation : Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://girondins-analyse.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oceanics cité dans un article de Pierre Menes ( pas énorme mais deja bien)

Message par cyril analyse le Dim 21 Fév - 13:52

ouais mais comme il parle des oceanics je l'ai mis ici
avatar
cyril analyse
Admin

Messages : 699
Date d'inscription : 19/12/2009
Age : 36
Localisation : bordeaux bacalan

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oceanics cité dans un article de Pierre Menes ( pas énorme mais deja bien)

Message par Marc Animateur le Dim 21 Fév - 13:58

non il parle pas ^^ Il cite...

_________________

Dieu a dit : Marc ne contredis personne. Ce sont les autres qui ne veulent pas absorber la vérité du football. Marc obtient la vérité, Marc c'est l'essence même du football mondial. Marc c'est un visionnaire. Marc c'est le Copernic du football. Dans 200 ans, on comprendra Marc. Bon alors en attendant c'est vrai qu'il nous gonfle un peu et ça va pas passer vite 200 ans. Mais attendez, soyez patient. Ca va passer. Ca va être long, mais ca va passer.
avatar
Marc Animateur
Admin

Messages : 1710
Date d'inscription : 18/12/2009
Age : 28
Localisation : Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://girondins-analyse.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oceanics cité dans un article de Pierre Menes ( pas énorme mais deja bien)

Message par Thibaud_animateur le Mar 23 Fév - 11:14

C'est quoi la source ? Son blog ?

Superbe article soit dit en passant !
avatar
Thibaud_animateur
Admin

Messages : 743
Date d'inscription : 20/12/2009
Age : 29
Localisation : Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Oceanics cité dans un article de Pierre Menes ( pas énorme mais deja bien)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum