Forum Girondins Analyse
Bonjour et bienvenue sur le forum de l'émission Girondins Analyse.
La seule émission de 2h 100% Girondins de Bordeaux.

Retrouvez l'émission Girondins Analyse sur RIG à Bordeaux en 90.7 et sur rigfm.fr le lundi et vendredi de 21h à 23h!

Ce forum est de nouveau fonctionnel !

Nicolas De Tavernost [actionnaire majoritaire]

Aller en bas

Nicolas De Tavernost [actionnaire majoritaire]

Message par cyril analyse le Ven 15 Jan - 15:09

Né le 22 août 1950 à Villefranche-sur-Saône, France
Président de M6, actionnaire des Girondins de Bordeaux depuis 1999.




Bordeaux est-il le "nouveau Lyon" ?

On enterre Lyon trop vite. Je suis respectueux du parcours de son président, Jean-Michel Aulas. Son club a un coup de mou cet hiver, il n'en reste pas moins une formidable machine. Bordeaux ne dispose pas encore des outils qui lui permettent de jouer le rôle de Lyon. Peut-être que l'OL n'a pas su se faire aimer, malgré ses résultats. A nous de le faire avec notre style et nos moyens.

Quels sont ces moyens ?

Nos moyens, ce sont Laurent Blanc et un nouveau stade. Nous avons repris le club en avril 1999. Notre premier objectif était de réinstaller Bordeaux durablement parmi les quatre grands clubs français. Il a fallu tenir compte des contraintes : Bordeaux n'est pas Marseille ni Paris, pas même Lyon. On a un environnement plus difficile, le bassin de population et l'activité économique ne sont pas les mêmes. Il y a des partenariats que nous ne pouvons avoir. Depuis cinq ans, les Girondins gagnent de l'argent, de 3,3 à 11,2 millions d'euros par an, réinvesti en totalité dans le club. Notre stratégie vise à ne pas faire dans le court terme, mais progressivement. Avec une stabilité managériale incarnée par Jean-Louis Triaud, qui est depuis onze ans à la tête du club. Et en privilégiant le développement interne : le premier investissement est allé au centre de formation. Bordeaux est aujourd'hui un club très solide par son staff, c'est une famille.

Votre campagne européenne n'a-t-elle pas changé la donne ?

Bordeaux est arrivé à un niveau où il est sans doute temps de franchir une étape supplémentaire pour compter parmi les grands clubs européens. Pour cela, il faut faire progresser le budget du club avec un cercle vertueux en Ligue des champions - nous en sommes à trois participations en quatre ans - et en disposant d'un outil stade que l'on n'a pas aujourd'hui. Au stade Chaban-Delmas, nous avons 31 000 places laissant les trois quarts des gens sous la pluie, là où nous pourrions en avoir 44 000 plus confortables. Il y a un endroit idéal, très écolo, qui ne gêne personne : le Lac. Il bénéficie déjà d'infrastructures comme un parking moderne et le tramway.

Les résultats sportifs sont là, la participation du club est considérable, à hauteur de 100 millions d'euros, l'aide de l'Etat est annoncée pour 20 millions d'euros. Le financement de cet équipement public est déjà assuré à 60 %. J'espère que les collectivités territoriales - ville, communauté urbaine, département et région - sauront saisir cette opportunité historique, qui ne se reproduira pas avant dix ans.

Laurent Blanc, votre entraîneur, est donné comme successeur de Raymond Domenech à la tête des Bleus. Et il a menacé de partir si Bordeaux ne passait pas à la dimension supérieure.

Jean-Louis Triaud a eu une incroyable vista lorsqu'il a décidé de faire confiance à Laurent Blanc. C'est pourquoi, dès janvier 2009, nous avons tenu à prolonger son contrat. Celui-ci, je le rappelle, court jusqu'en juin 2011.

Nous avons jusqu'à présent toujours répondu aux demandes de Laurent Blanc, nous continuerons à le faire. Tous les joueurs souhaités dans l'équipe ont pu nous rejoindre. J'avais aussi personnellement insisté pour que Marouane Chamakh n'aille pas à Lyon, il y a trois ans.

Chamakh partira-t-il pendant le mercato d'hiver ?

Il est girondin jusqu'à la fin de la saison et nous souhaitons qu'il le reste pour les années suivantes.

Quelle est votre position par rapport au droit à l'image ? On dit souvent que sans cette disposition, Yoann Gourcuff aurait quitté Bordeaux.

Je ne suis pas sûr que le droit à l'image collective (DIC, qui autorise les clubs à exonérer de charges sociales jusqu'à 30 % des salaires de leurs joueurs) puisse expliquer à lui seul la signature de Gourcuff à Bordeaux. Ce que je sais, c'est qu'à chaque fois que Bordeaux a proposé des réformes adaptées - un championnat à 18, une règle pour les charges sociales pour Monaco, un statut d'entrepreneur pour les sportifs professionnels - nous n'avons été écoutés sur aucun de ces points.Je suis estomaqué qu'un groupe comme le nôtre, qui participe aux appels d'offres pour la diffusion des matches et a réussi à mener un club au titre de champion de France, soit aussi maltraité par les instances du football. Je suppose que Boulogne ou Grenoble apportent plus au football français que Bordeaux... C'est pourquoi il me paraîtrait important que Paris, Lyon, Marseille et Bordeaux se concertent plus souvent, car c'est bien ces quatre-là qui font l'attractivité du championnat et des coupes d'Europe.

source : le monde sport
avatar
cyril analyse
Admin

Messages : 699
Date d'inscription : 19/12/2009
Age : 37
Localisation : bordeaux bacalan

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nicolas De Tavernost [actionnaire majoritaire]

Message par Thibaud_animateur le Ven 15 Jan - 16:12

Ah De Tavernost donne un grand coup de pied dans la merde de la 3F !!! Que c'est bon !!!!!
avatar
Thibaud_animateur
Admin

Messages : 743
Date d'inscription : 20/12/2009
Age : 30
Localisation : Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nicolas De Tavernost [actionnaire majoritaire]

Message par Marc Animateur le Ven 15 Jan - 16:25

AU moins il est clair...

_________________

Dieu a dit : Marc ne contredis personne. Ce sont les autres qui ne veulent pas absorber la vérité du football. Marc obtient la vérité, Marc c'est l'essence même du football mondial. Marc c'est un visionnaire. Marc c'est le Copernic du football. Dans 200 ans, on comprendra Marc. Bon alors en attendant c'est vrai qu'il nous gonfle un peu et ça va pas passer vite 200 ans. Mais attendez, soyez patient. Ca va passer. Ca va être long, mais ca va passer.
avatar
Marc Animateur
Admin

Messages : 1710
Date d'inscription : 18/12/2009
Age : 29
Localisation : Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://girondins-analyse.over-blog.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nicolas De Tavernost [actionnaire majoritaire]

Message par cyril analyse le Mer 19 Mai - 9:59

« Sud Ouest ».

Qu'avez-vous pensé de la fin de cette saison ?


C'est un sentiment d'amertume, celui d'une deuxième partie de saison ratée. Et le regret du départ de l'entraîneur. On a eu à faire face à des situations plus difficiles à Bordeaux, mais cette saison a été particulièrement éprouvante.

Le départ de Laurent Blanc vous déçoit-il ?

Je comprends tout à fait et respecte son choix de vouloir entraîner l'équipe de France. Mais je regrette deux choses. Un, la façon dont la FFF s'est comportée : il y a un manque de respect des règles les plus élémentaires, et cela a contribué à pourrir la deuxième partie de saison. C'est inacceptable, comme l'a rappelé Jean-Louis Triaud.

La deuxième, c'est de se retrouver au niveau où nous étions quand Ricardo est parti - et encore, nous étions qualifiés pour l'Europe grâce à la Coupe de la Ligue. C'est dommage, après tout le travail effectué par Ricardo et Blanc, d'avoir à remettre l'ouvrage sur le métier.

Le club demande à la Fédération l'indemnisation de la dernière année de contrat de Laurent Blanc. Cela peut aller jusqu'à l'empêcher d'aller en équipe de France si vous ne trouvez pas un terrain d'entente ?

Ce n'est pas le sujet. Nous attendons simplement des propositions de la Fédération pour la réparation du préjudice subi.

Je serai extrêmement vigilant, personnellement, à ce que les intérêts du club soient défendus. La situation financière sera délicate en 2010-2011. Pour conserver une équipe de bon niveau, nous sommes prêts à faire notre devoir d'actionnaire mais nous attendons qu'il y ait réparation par ceux qui ont commis une erreur.

Quel doit être le profil du successeur de Blanc ?

Quelqu'un de compétent, qui amène de la bonne humeur dans cette équipe, pour repartir dans la dynamique mise en place par Ricardo et Blanc jusqu'au pépin de cette fin de saison.

Les grands professionnels ne manquent pas, beaucoup se sont déjà manifestés auprès du club. Nous en discutons avec Jean-Louis Triaud, qui est déjà très actif pour choisir un candidat.

Éric Gerets est une piste que vous suivez encore ?

Je ne vais pas vous répondre sur chaque nom, mais c'est vrai qu'Éric Gerets est un très bon entraîneur, il a obtenu de très bons résultats. Il aurait les qualités pour officier à Bordeaux, mais on me dit qu'il n'est pas disponible.

A propos du budget, plusieurs joueurs (Marc Planus, Matthieu Chalmé) ont demandé à M6 d'injecter de l'argent « frais » pour la saison prochaine…

Je leur réponds gentiment : que chacun fasse son métier. Je n'ai pas besoin qu'on me rappelle que le club sera en déficit la saison prochaine, nous ferons, comme nous l'avons déjà fait par le passé, les efforts pour conserver une équipe de haut niveau. Mais il y aura forcément des ajustements à effectuer du fait de la non-qualification en Champions League.

La question, en filigrane, c'est : M6 va-t-il combler le manque à gagner causé par la non-participation à la Ligue des champions, estimé à 20 millions d'euros (soit un cinquième du budget de la saison) ?

M6 n'est pas là pour boucher des trous mais, comme actionnaire et propriétaire du club, pour mener une politique cohérente. Nous ne sommes pas un banquier.

Je rappelle que nous avons souvent pris des risques, comme l'année dernière, pour mettre en place une équipe de Champions League. Et nous avons rappelé à la Ville de Bordeaux que nous sommes toujours disposés à nous engager pour le grand stade (1).

Bordeaux devra-t-il vendre des joueurs pour en acheter ?

Nous allons d'abord choisir un entraîneur. Beaucoup de joueurs à Bordeaux ont renouvelé leur contrat. Nous allons tout faire pour maintenir une équipe dans le peloton de tête du football français, avec les contraintes qui sont les nôtres.

Vous espérez toujours garder Gourcuff et Diarra, les deux joueurs à la « valeur marchande » la plus élevée ?

Si nous nous sommes réengagés avec eux (jusqu'en 2013, NDLR), ce n'était pas pour les faire partir. C'était aussi le cas avec Laurent Blanc, ce n'est pas nous qui avons décidé son départ.

On a l'impression que vous vous êtes pris au jeu ces derniers mois. Sur un plan personnel, votre relation aux Girondins a-t-elle changé au fil des ans ?

Il y a d'abord une phase d'apprentissage. Ensuite comme propriétaire, je suis responsable des conséquences de la situation du club sur le groupe M6. Dans des situations conflictuelles comme actuellement avec la FFF, je manquerais à mon devoir de ne pas être présent.

Mais c'est vrai que je vis très mal, comme Jean-Louis Triaud, la situation du club depuis six mois. Et quand j'entends tel ou tel président de club annoncer qu'il pourrait prendre tel ou tel joueur, qu'il ne s'attende pas à ce que les choses soient faciles. Bordeaux restera un grand compétiteur français.

(1) M6 s'est dit prêt à apporter 100 millions d'euros pour la construction d'un nouveau stade, soit environ la moitié du financement, sous la forme d'un loyer annuel.

Article Sud Ouest
avatar
cyril analyse
Admin

Messages : 699
Date d'inscription : 19/12/2009
Age : 37
Localisation : bordeaux bacalan

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nicolas De Tavernost [actionnaire majoritaire]

Message par Joey le Ven 20 Aoû - 21:05

l'équipe a écrit:
Tavernost met la pression


Nicolas de Tavernost, le propriétaire de Bordeaux, a mis la pression sur son équipe avant son déplacement à Paris dans les colonnes de Sud Ouest. Il promet des «décisions difficiles à prendre pour le club en cas de non qualification en Ligue des Champions en fin de saison. Pour l'entraîneur précédent comme pour les joueurs, les préoccupations personnelles ont trop souvent pris le pas sur les objectifs collectifs. L'ambiance à Bordeaux est agréable, les joueurs ont vu pour l'essentiel leurs contrats renouvelés, ils doivent maintenant se remobiliser autour de Jean Tigana», déclare-t-il.

Pour le président du directoire de M6, la qualification pour la prochaine Ligue des champions est l'objectif principal. «C'est vital, précise-t-il. Le club a gardé un effectif de Ligue des Champions, et des charges de joueurs de Ligue des Champions». Il confirme par ailleurs que Bordeaux a entamé l'exercice 2010-2011 avec un déficit prévisionnel «de l'ordre de 15 millions d'euros».

Source : lequipe.fr
avatar
Joey

Messages : 259
Date d'inscription : 13/06/2010
Age : 23
Localisation : Martillac

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nicolas De Tavernost [actionnaire majoritaire]

Message par paco le Sam 21 Aoû - 8:19

QU'il se casse de tavernost pfff il devient gonflant à force on va y arriver en ligue des champions mais il a pas compris que c'est en vendant gourcuff et en prenant un bon attaquant (un vrai) que on peut y arriver!
j'aime bcp gourcuff mais on a trop besoin de sous je crois. et j'ose pas imaginer si il se blesse ou pire encore si il fait une mauvais saison aie aie aie je lui souhaite pas et je pense qu'il va se ressaisir le petiot genie!

_________________
claude bez à jamais le premier
avatar
paco

Messages : 850
Date d'inscription : 18/12/2009
Age : 39
Localisation : bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nicolas De Tavernost [actionnaire majoritaire]

Message par cyril analyse le Mar 24 Aoû - 8:24

La victoire de Bordeaux contre le PSG (2-1) dimanche soir vous a-t-elle permis de passer un week-end plus agréable que les deux précédents ?
Nicolas de Tavernost. Le sport est comme ça.
De temps en temps, il y a des satisfactions et d’autres fois des désagréments. Il était temps d’obtenir une satisfaction. Le résultat est très bon et surtout favorable à la confiance. On sort d’un semestre cauchemardesque (NDLR : de janvier à mai 2010), il était temps que cette spirale s’arrête. On a quand même vécu des questions de personnes compliquées à gérer. Il ne faut pas que cela recommence et nous sommes comptables de la réussite du club vis-à-vis des supporteurs et de l’actionnaire. Nous avons un projet important de nouveau stade avec la ville. On a choisi très vite un entraîneur qui connaît bien le football. On peut perdre les matchs mais, comme l’a dit Jean-Louis Triaud (le président), on n’avait pas le sentiment de la révolte. On l’a retrouvé dimanche. C’est ce que j’aime bien chez Tigana, c’est un combattant.

L’actualité des Girondins concerne surtout le départ de Yoann Gourcuff...
On ne peut pas dire que c’est un choix de Bordeaux de dégraisser l’effectif. Au contraire. Après, des circonstances font qu’un joueur nous quitte. Bordeaux a une bonne équipe, avec ou sans Gourcuff. Et je le confirme, les Girondins veulent disposer d’une équipe de niveau Ligue des champions. Je rappelle que cela n’a pas fonctionné en fin de saison dernière malgré la présence de Blanc, Gourcuff ou Chamakh.

Où en sont vos rapports avec Jean-Michel Aulas ?
Il y a des rapports de compétition entre nous et tout à fait courtois. Jean-Louis Triaud et moi avons simplement l’habitude de dire ce que nous pensons. La seule chose qui m’importe, avec Jean-Louis Triaud, c’est de savoir ce qui est bénéfique à Bordeaux. Je suis là pour défendre le club.

La gestion d’un club est complexe . En France, l’équilibre financier l’emporte-t-il sur l’équilibre sportif ?
Si nous avions fait prévaloir les intérêts financiers, nous aurions incité certains joueurs à partir. Dans la gestion d’un club, vous pouvez gagner en investissant des sommes folles. Pour moi, c’est tricher. Et ce n’est pas possible en France avec la DNCG (Direction nationale du contrôle de gestion).

Regrettez-vous cette forme de capitalisme sauvage de fin de mercato qui peut mettre à mal l’équilibre d’une équipe ?
C’est aussi vrai pour la télé. Cela fait partie de l’intérêt pour ce jeu. Il faut simplement être attentif à l’équilibre économique du football français. Il s’agit d’un vrai souci. Le football français demeure un produit d’appel pour la télévision. Il restera un produit très valorisé, mais il ne peut baser son avenir sur la croissance exponentielle de ses recettes. Il faut introduire un peu de rationalité.

Le football français doit donc travailler à trouver un autre modèle économique ?
Le football reste un produit formidable, mais la croissance des recettes télévisuelles n’a pas servi jusqu’à présent à assainir ses comptes. Il faut procéder à certaines réformes : je suis par exemple pour le retour à 18 clubs en Ligue 1. Les charges des transferts sont aussi trop importantes. Il ne faut pas continuer une politique de gribouille en se disant : « C’est dommage, les droits télés n’ont pas augmenté. » On doit augmenter les recettes de nos stades. Nous avons pris beaucoup de retard dans ce domaine-là. L’Euro 2016 semble l’occasion de le combler.

Une rumeur court sur la reconstitution du couple Estelle Denis – Raymond Domenech à l’antenne de M 6. Confirmez-vous ?
Nous sommes très heureux d’Estelle Denis mais ne mélangeons pas la vie personnelle et professionnelle. Il n’y a pas de projet Domenech à M 6, il y a un projet Estelle Denis.

le parisien
avatar
cyril analyse
Admin

Messages : 699
Date d'inscription : 19/12/2009
Age : 37
Localisation : bordeaux bacalan

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nicolas De Tavernost [actionnaire majoritaire]

Message par paco le Mar 24 Aoû - 9:19

Une rumeur court sur la reconstitution du couple Estelle Denis – Raymond Domenech à l’antenne de M 6. Confirmez-vous ?
Nous sommes très heureux d’Estelle Denis mais ne mélangeons pas la vie personnelle et professionnelle. Il n’y a pas de projet Domenech à M 6, il y a un projet Estelle Denis.

mdr lol!
je le vois bien animé un diner presque parfait le domenech ptdr!

_________________
claude bez à jamais le premier
avatar
paco

Messages : 850
Date d'inscription : 18/12/2009
Age : 39
Localisation : bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Nicolas De Tavernost [actionnaire majoritaire]

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum